Archives par mot-clé : à la une

Une histoire de la fiche érudite

Une histoire de la fiche érudite

ISBN : 979-10-91281-87-4
Pages : 144

 

En s’appuyant sur la matérialité des fiches, en revenant sur les différentes évolutions technologiques qui émaillent cette histoire, en décrivant les gestes routiniers ainsi que les stratégies graphiques qui organisent cette pratique, cet ouvrage explore un territoire surprenant de l’érudition occidentale.

Faire des fiches n’est pas qu’une activité machinale et répétitive, compulsive ou abrutissante. Ficher suppose méthodes de recherche, rhétorique savante, archivage des connaissances; mettre en fiche engage des formes, des usages et une certaine mesure des savoirs.

Précédé de « L’Empire des fiches » de Christian Jacob, directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’EHESS.

Désireuses de favoriser une lecture enrichie de ses publications, les Presses de l’enssib expérimentent la mise en ligne, en accès libre, de la version numérique de ce titre à l’adresse suivante : http://ficheserudites.enssib.fr

 

une histoire de la fiche érudite

Ce que la science fait à la vie

56309-_56309_cv_FB 001_Forme simple.pdf

Cet ouvrage se situe à la croisée de deux problèmes bien identifiés dans le domaine des science studies : celui de la création scientifique d’une part, et d’autre part celui du rapport entre la vie et l’œuvre des savants.

Ces deux questions sont ici prises ensemble et nouées dans la description et l’analyse des effets de l’œuvre sur la vie de l’auteur. Quel est l’impact cognitif et intellectuel que l’œuvre produite exerce sur la représentation de soi, sur la conduite de son existence, sur la manière de récapituler sa vie ou de la projeter vers le futur ? L’hypothèse fondamentale, déclinée à des degrés divers par chacun des contributeurs, est que l’œuvre scientifique, à l’instar de l’œuvre d’art, est en quelque sorte un peu en avance sur la vie, la dédouble et offre d’être comme une « étude préparatoire » à sa conduite et à sa récapitulation.

Défrichant des perspectives nouvelles sur un chantier ancien (la biographie scientifique), cet ouvrage, premier résultat des recherches initiées par les membres de VISA, réunit des contributions qui présentent des études de cas historiques, sociologiques ou ethnographiques, ou des synthèses de travaux récents sur ces questions.

La table des matières

 

 

Le programme du séminaire VISA 2016-2017 est arrivé !

En attendant de vous y retrouver toujours aussi nombreux.

vie-savante-et-anthropologie-2

https://visa.hypotheses.org/2016-2017

Programme

4 novembre Jean Copans (Université de Paris – Descartes)

Georges Balandier, la quête obstinée mais épisodique de l’auto-bio-gra-vie

 

2 décembre Baptiste Buob (CNRS, LESC)

Jean Rouch et les vicissitudes de la ciné-transe

 

6 janvier Nicolas Adell (Université de Toulouse – Jean Jaurès), Jérôme Lamy (CNRS – Certop), Sébastien Plutniak (Ecole Française de Rome)

Présentation de Ce que la science fait à la vie (Editions du CTHS, 2016)

 

3 février Vincent Debaene (Université de Genève)

Michel Leiris, poète et ethnographe : la vie savante entre la vocation et la carrière

 

10 mars Renato Athias (Université de Pernambuco)

Curt Nimuendajú et les Amérindiens du Haut Rio Negro

 

31 mars Frédéric Saumade (Aix-Marseille Université)

Penser ou pratiquer le primitif ? La dialectique Lévy-Bruhl/Cushing, ou le « mythe d’origine » de l’anthropologie contemporaine

 

5 mai Anne Raulin (Université de Paris-Ouest La Défense)

Abram Kardiner, acteur américain des sciences humaines et du courant « Culture et personnalité »

 

2 juin Manoël Pénicaud (CNRS, IDEMEC)

Louis Massignon, pilier de l’islamologie française. Une articulation complexe entre homme de science et homme de foi.