Spectres de l’érudition

Spectres de l’érudition

21-23 Mars 2018

Université de Lausanne

 dépliant spectre

Un « spectre » nous hante encore dès lors que nous tentons de concevoir et de définir l’érudition sous ses formes contemporaines. Ce spectre est celui de la religion.

Il s’agira d’approfondir cette hypothèse en cherchant à explorer, sous une forme comparatiste ouverte à d’autres traditions religieuses, à des périodes historiques plus anciennes, à des terrains actuels, et à l’incidence que peuvent revêtir ces possibles croisements, quatre aspects de cette « matrice » religieuse de l’érudition : les lieux de savoir, les dispositifs pédagogiques, les gestes et les outils mobilisés, et enfin l’imaginaire savant.

Ce colloque a pour but d’engager une « archéologie » différente de l’histoire de l’érudition occidentale en privilégiant l’analyse de l’ordinaire de l’activité savante, fait de patience et d’humilité, de discipline et d’organisation, de clivages et de hiérarchies, de dynamiques d’intégration et d’exclusion, d’éthos et de tradition.

Sous la direction de

Christian Jacob (EHESS-CNRS)

Et

Jean-François Bert (UNIL-IHAR).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.