Images et anthropologie, un « bon ménage »?

Les duos en anthropologie visuelle

22 mars 2018

10h-16h30

Amphi F412, Maison de la Recherche

Université Toulouse-Jean Jaurès

Sans doute parce que les femmes trouvent précocement une place dans la discipline, et parce que « le terrain » demande un engagement particulier –long et loin-, l’histoire de l’anthropologie est bien souvent affaire de couples. Ce modèle semble particulièrement prégnant, et s’établit avec des spécificités, en anthropologie visuelle. De Robert et France Flaherty à David et Judith MacDougall, derrière chaque film (ou essai photographique) se cache un duo.

De la version fusionnelle du couple (où la femme, toujours présente en coulisse, est un détail du générique) à la division nette et moins sexuée des tâches, où des couples souvent mixtes (anthropologue-réalisateur/trice) associent et négocient leur savoir faire et leur point de vue sur le monde, les formes de collaboration sont multiples

Au-delà des raisons qui expliqueraient cette récurrence, la journée d’étude s’inscrira dans les questionnements de l’ANR Vie Savante, en s’intéressant à ce que ce travail en duo serré fait à la science, aux différents moments de la recherche (de l’enquête de terrain au dépôt de films en archives). Domaine réflexif s’il en est, en anthropologie visuelle, ces histoires d’amour -et d’épistémologie- restent le plus souvent hors champ. A travers différentes sources (orales, écrites et filmiques), il s’agira alors d’interroger des types de collaborations, d’unions et de désunions scientifiques, des formes de surgissement et d’effacement d’un des deux partenaires (généralement la femme). Braquant les projecteurs sur une anthropologie qui se construit (au moins) à deux ; nous réfléchirons à l’influence de ce travail conjoint sur les productions en anthropologie visuelle.

Programme

10h accueil, introduction

Modération Nicolas Adell (LISST-CAS, Université Toulouse-Jean Jaurès)

10h 30 Jessica De Largy Healy (LESC, CNRS/Université Paris Nanterre), « Filmer la cause aborigène, une affaire de couple. L’œuvre documentaire des époux Holmes dans le nord de l’Australie (1950s-1970s) »

11h30 Baptiste Buob (LESC, CNRS/Université Paris Nanterre), « La petite sœur de Jean Rouch »

Pause déjeuner

Modération Marianne Lemaire (IMAF, CNRS)

14h Damien Mottier (HAR, Université Paris Nanterre), « Voyage au Congo: André Gide et Marc Allégret (1927) »

15h Ariela Epstein (LISST-CAS, Université Toulouse-Jean Jaurès), « Histoires de famille. Doubles, duos et autres partenaires dans la filmographie de C. Guarini »

16h Débat


Une réflexion sur « Images et anthropologie, un « bon ménage »? »

  1. Tres belle idée de journée d’étude;
    cela me fait penser à un couple de toulousain , une philosophe professeur à l’université et son mari enseignant en mathématiques qui avec leurs 18 films sur les Indiens Tarahumaras ont inventé une cinématographie âprement discutée avec Jean Rouch : Raymonde Carasco et Régis Hébraud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.