Sylvie Sagnes

Ethnologue, chargée de recherches CNRS, IIAC, UMR8177 – Equipe LAHIC

 2010_0221Février20100073S’intéressant, dans le cadre de sa thèse, à la passion du passé et au retour du local qui, tout en s’épousant, marquent si fort de leur empreinte nos sociétés contemporaines, S. Sagnes a accordé une attention particulière aux producteurs des savoirs utiles à la célébration des identités locales. Il lui a ainsi été donné de constater toute l’importance qu’individuellement et collectivement ces érudits accordent, parallèlement aux centres d’intérêts particuliers qui sont les leurs, à l’histoire de leur spécialité, des figures qui l’incarnent, des institutions et des réseaux dans lesquels ils évoluent, etc., y puisant la ressource d’une identité savante.

Ainsi, après une plongée dans les pratiques biographiques et autobiographiques dont la vie académique, au sein des sociétés savantes bordelaises, fournit le cadre, a-t-elle élargi la perspective pour l’étendre à d’autres types d’écritures et plus spécialement à la polygraphie telle qu’elle se manifeste sous les plumes savantes, cela dans le cadre de l’atelier du LAHIC du même nom (ACI Histoire des savoirs, programme Le savoir des différences) et à l’occasion du colloque consacré à la redécouverte de Paul Lacombe. La question des parentés intellectuelles et celle des vies produites par l’œuvre complètent cette approche multidirectionnelle des identités savantes.

– à paraître « Un maître en mémoire : Montesquieu au cœur des vies savantes bordelaises », dans N. Adell et J. Lamy (dir.), Ce que la science fait à la vie, Paris, Editions du CTHS.

– 2012 « Franchir les frontières… Sur les pas de Paul Lacombe », dans N. Adell et A. Fine (dir.), Histoire et anthropologie de la parenté. Autour de Paul Lacombe (1834-1919), Paris, Editions du CTHS, p. 269-293.

– avec Nicolas Adell, 2012 « Essai d’anthropologie de l’oubli. Le cas de Paul Lacombe », dans N. Adell et A. Fine (dir.), Histoire et anthropologie de la parenté. Autour de Paul Lacombe (1834-1919), Paris, Editions du CTHS, p. 369-378.

– 2002 « Laisser une trace. Pratiques biographiques et autobiographiques au sein des sociétés savantes bordelaises », Socio-Anthropologie, « La Trace », n° 12 http://revel.unice.fr/anthropo/document.html?id=152


Une réflexion sur « Sylvie Sagnes »

  1. Bonjour,
    C’est en recherchant des articles que j’avais écrit que j’ai trouvé une de vos publications relatives aux abeilles sur Paris.
    Il se trouve que je gère les espaces verts du 18ème arrondissement au sein de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement.
    La coïncidence de l’homonymie presque parfaite (à une lettre près) m’a guidée vers cette prise de contact car je pense que nos échanges pourraient être convergents sur certains sujets.
    Je vous laisse mon adresse mail à cet effet.
    Je vous souhaite une belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Anthropologie – Ethnologie (XIXe – XXIe siècle)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search