Sylvie Sagnes

Ethnologue, chargée de recherches CNRS, IIAC, UMR8177 – Equipe LAHIC

 2010_0221Février20100073S’intéressant, dans le cadre de sa thèse, à la passion du passé et au retour du local qui, tout en s’épousant, marquent si fort de leur empreinte nos sociétés contemporaines, S. Sagnes a accordé une attention particulière aux producteurs des savoirs utiles à la célébration des identités locales. Il lui a ainsi été donné de constater toute l’importance qu’individuellement et collectivement ces érudits accordent, parallèlement aux centres d’intérêts particuliers qui sont les leurs, à l’histoire de leur spécialité, des figures qui l’incarnent, des institutions et des réseaux dans lesquels ils évoluent, etc., y puisant la ressource d’une identité savante.

Ainsi, après une plongée dans les pratiques biographiques et autobiographiques dont la vie académique, au sein des sociétés savantes bordelaises, fournit le cadre, a-t-elle élargi la perspective pour l’étendre à d’autres types d’écritures et plus spécialement à la polygraphie telle qu’elle se manifeste sous les plumes savantes, cela dans le cadre de l’atelier du LAHIC du même nom (ACI Histoire des savoirs, programme Le savoir des différences) et à l’occasion du colloque consacré à la redécouverte de Paul Lacombe. La question des parentés intellectuelles et celle des vies produites par l’œuvre complètent cette approche multidirectionnelle des identités savantes.

– à paraître « Un maître en mémoire : Montesquieu au cœur des vies savantes bordelaises », dans N. Adell et J. Lamy (dir.), Ce que la science fait à la vie, Paris, Editions du CTHS.

– 2012 « Franchir les frontières… Sur les pas de Paul Lacombe », dans N. Adell et A. Fine (dir.), Histoire et anthropologie de la parenté. Autour de Paul Lacombe (1834-1919), Paris, Editions du CTHS, p. 269-293.

– avec Nicolas Adell, 2012 « Essai d’anthropologie de l’oubli. Le cas de Paul Lacombe », dans N. Adell et A. Fine (dir.), Histoire et anthropologie de la parenté. Autour de Paul Lacombe (1834-1919), Paris, Editions du CTHS, p. 369-378.

– 2002 « Laisser une trace. Pratiques biographiques et autobiographiques au sein des sociétés savantes bordelaises », Socio-Anthropologie, « La Trace », n° 12 http://revel.unice.fr/anthropo/document.html?id=152


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anthropologie – Ethnologie (XIXe – XXIe siècle)